Bandeau
Histoire et Géographie
Le blog d’histoire-géographie de Jérôme Bouffand
Descriptif du site
L’Amérique, puissance du Nord, affirmation du Sud
Article mis en ligne le 16 août 2018

par jbouffand
logo imprimer

Le continent américain, entre tensions et intégrations régionales

Intégration:

L’intégration est le fait de fonctionner comme un seul système unifié, avec pas ou peu de barrières économiques (douanes) ou spatiales (absence de réseau de transport cohérent).

Un peu de précision dans le vocabulaire :

Dans le langage courant, l’adjectif "américain" se rapporte aux Etats-Unis. Dans ce chapitre, pour éviter les confusions et contresens, il faut réserver ce terme à l’ensemble du continent, et utiliser le terme "états-unien" pour tout ce qui concerne spécifiquement les Etats-Unis.

Un espace économiquement et culturellement fractionné

A savoir :
- La place respective des différents espaces du continent américain dans la mondialisation :
  • Un pôle de la Triade : les Etats-Unis
  • Un pays émergent membre des BRIC : le Brésil
  • Des pays émergents à différents stades de dévelopement, un PMA (Haïti), des paradis fiscaux (Panama,...)

- Les grandes subdivisions du continent :

  • L’Amérique du Nord anglo-saxonne, riche et développée
  • L’Amérique latine au centre et au sud du continent, au niveau de développement plus inégal

Un espace globalement intégré autour de la puissance états-unienne

A savoir :
- L’ALENA, le projet de ZLEA

Les flux du continent s’organisent autour des Etats-Unis (flux commerciaux, financiers, migratoires,...).

Les mutations de l’espace continental rendent inachevée l’intégration autour des États-Unis

L’absence d’un réseau de transport terrestre cohérent empêche l’intégration complète du continent américain. D’autre part, les rivalités politiques entre les Etats-Unis et d’autres pays (Brésil, Vénézuela, Equateur, Bolivie) empêche jusqu’à présent la réalisation de la ZLEA.

Etats-Unis et Brésil : rôle mondial, dynamiques territoriales

Maîtrise du territoire:

La maîtrise du territoire désigne la capacité qu’a un pays de contrôler son territoire (faire appliquer les lois, le défendre contre des empiètements étrangers), d’en connaître les ressources et de pouvoir les exploiter. L’existence d’un réseau de transport moderne et cohérent sur tout le territoire est un outil majeur de sa maîtrise.

Les Etats-Unis : l’organisation et les dynamiques spatiales d’une puissance mondiale

A savoir : Les différents espaces du territoire états-unien et leurs caractéristiques (dynamisme, peuplement, réseaux,...) :
- Le Nord-Est et la Megalopolis
- Le "Croissant périphérique" et ses principaux pôles (Floride, Texas, Californie)
- Les Grandes Plaines
- Les espaces en réserve de l’Ouest
- Les poches de pauvreté relative (Louisiane, Mississippi, Appalaches, "Rust Belt")

Les Etats-Unis maîtrisent globalement leur territoire. Il faut cependant montrer l’inégale intégration des espaces états-uniens à la mondialisation.

Le Brésil : l’organisation spatiale d’un pays émergent

A savoir : Les différents espaces du territoire états-unien et leurs caractéristiques (dynamisme, peuplement, réseaux,...) :
- Le Sudeste et le Sud
- Le Centre-Ouest
- Le Nordeste en difficulté
- Le bassin amazonien

Le Brésil ne maîtrise pas complètement son territoire. De vastes espaces demeurent mal connus et sont peu mis en valeur, tandis que seul le Sudeste et le Sud sont réellement intégrés à la mondialisation.