accessibilité
|
Bandeau
Histoire et Géographie
Le blog d’histoire-géographie de Jérôme Bouffand
Descriptif du site
L’Asie du Sud et de l’Est : les enjeux de la croissance
Article mis en ligne le 16 août 2018

par jbouffand
logo imprimer

L’Asie du Sud et de l’Est : les défis de la population et de la croissance

Une croissance économique forte dans l’ensemble de l’Asie du Sud et de l’Est

Une croissance économique rapide...

A savoir :

La chronologie et les bénéficiaires de la croissance économique :
- Le Japon (à partir de 1950)
- Les Dragons (Corée du Sud, Taiwan, Hong-Kong, Singapour, à partir des années 1970)
- La Chine littorale (à partir des années 80)
- L’Inde et les Tigres (à partir des années 90).

Le développement en "vol d’oies sauvages"
Dans un premier temps, on développe des filières d’industrie lourde nécessitant beaucoup de main d’oeuvre peu qualifiée et peu d’investissements. Ensuite, on se tourne progressivement vers les hautes technologies et les services à mesure que progresse le niveau de formation de la main d’oeuvre. Les industries lourdes sont peu à peu délocalisées.

La croissance économique en Asie du Sud et de l’Est est depuis longtemps régulière et supérieure à la moyenne mondiale. Elle bénéficie surtout aux pays politiquement stables (démocraties mais aussi régimes autoritaires) et ayant développés des infrastructures de transport modernes.

...Qui masque des situations hétérogènes...

A savoir :

Différentes situations :
- Des pays développés peu à peu rattrapés : Japon et Dragons
- Un pays émergent devenu première puissance économique régionale et mondiale : la Chine
- Des pays en développement à la croissance rapide : Inde et Tigres
- Des pays en marge, comme les PMA (Népal, Birmanie, Bangladesh...)

Des poids très inégaux :
- Chine:50% du PIB régional
- Japon : 25%
- Inde : 10%

Bien que présentant globalement des taux de croissances élevés, les pays d’Asie du Sud et de l’Est sont en réalités dans des situations très hétérogènes.

...Et qui laisse persister des fragilités importantes

Beaucoup de poches de faible développement subsistent, y compris dans des pays connaissant une forte croissance, tandis que l’extraversion économique de ces pays les rend fragile face aux crises économiques mondiales.

L’enjeu représenté par le poids démographique

La région la plus peuplée de la planète

A savoir :

La population de quelques Etats :
- Chine : 1,3 milliards d’hab.
- Inde : 1,2 milliards
- Indonésie : 250 millions
- Bangladesh : 150 millions
- Japon : 130 millions

Des contrastes de peuplement :
- En Chine, entre le littoral et l’ouest du pays
- En Indonésie, entre Java et les îles de Bornéo ou de Papouasie

Un inégal dynamisme démographique :
- En général, la croissance démographique ralentit en Asie de l’Est
- La croissance démographique reste soutenue en Asie du Sud

En général, la population de l’Asie de l’Est et du Sud est très nombreuse (la moitié de la population mondiale) et très dense (quatre fois la densité mondiale). Cependant, ceci cache d’importantes disparités.

Des déséquilibres majeurs dûs à une évolution démographique originale

A savoir :
- Les problèmes de sex-ratio causés par la préférence pour les garçons
- Le vieillissement accéléré des pays d’Asie de l’Est

Les mutations de la population confrontent les pays d’Asie et du Sud à des défis démographiques sans prédécent.

L’enjeu du passage de la croissance au développement

La lutte contre les inégalités : un succès relatif

Quelques chiffres :
- Dans les pays en développement d’Asie du Sud et de l’Est, de 10 à 20% de la population est sous-alimentée
- 70% des personnes sous-alimentées dans le monde vivent en Asie du Sud et de l’Est

Si les pays d’Asie du Sud et de l’Est ont réussi à réduire fortement les problèmes de sous-alimentation, ils n’ont cependant pas réussi à les supprimer. De façon générale, les inégalités économiques et sociales restent particulièrement fortes.

L’accroissement de la vulnérabilité des territoires

L’urbanisation qui accompagne le développement économique accroît la fragilité de ces pays face aux aléas (typhons, cyclones, séismes, volcanisme, inondations...).Le développement économique accroît également la pollution, avec des conséquences sanitaires et environnementales majeures.

Le développement économique accroît les tensions autour des ressources

Les tensions entre les pays d’Asie du Sud et de l’Est sont importantes pour le contrôle des ressources (eau, énergie). Le land grabbing se développe pour assurer l’approvisionnement des principaux pays de la région en produits agricoles.

Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales

Concurrences régionales

Rivalité et interdépendance économiques

La Chine et le Japon sont les deux plus grandes puissances économiques asiatiques. La Chine concurrence de plus en plus le Japon (hautes technologies, recherche scientifique, IDE,...). Cependant, ces deux pays ont tissé des liens économiques qui les rendent de plus en plus interdépendants.

Rivalités et tensions géopolitiques

Les relations politiques sino-japonaises ont longtemps été empreintes de rivalité et de méfiance. Aujourd’hui, malgré la signature d’un "traité de paix et d’amitié" en 1978, les deux pays sont en conflit larvé à propos de l’archipel des Senkaku.

Ambitions mondiales

Deux puissances économiques incontournables à l’échelle mondiale

Respectivement deuxième et quatrième puissance économique mondiale, La Chine et le Japon étendent leur influence économique à l’échelle de la planète.

Des puissances culturelles inégalement affirmées

Seule la Chine mène une politique volontariste de développement de son softpower à l’échelle mondiale (instituts Confucius).

Une rivalité diplomatique à l’échelle mondiale

Bien que le Japon soit sorti de la réserve diplomatique qu’il s’était imposé après la Deuxième guerre mondiale, il reste une puissance politique secondaire dans le monde. Sa montée en puissance diplomatique est contrecarrée par la Chine qui s’oppose avec constance à sa demande d’un siège de membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU