Bandeau
Histoire et Géographie
Le blog d’histoire-géographie de Jérôme Bouffand
Descriptif du site
La décolonisation
Article mis en ligne le 14 août 2018

par jbouffand
logo imprimer
Vocabulaire :
- Fellagha/Moudjahid : termes désignant un combattant indépendantiste algérien. Le premier terme, péjoratif, est utilisé par l’armée française tandis que le deuxième est utilisé par le FLN.
- FLN (Front de Libération Nationale) : principal parti indépendantiste algérien à partir de 1954
- Harki : indigène combattant au côté de l’armée française
- OAS (Organisation Armée Secrète) : mouvement terroriste hostile à l’indépendance de l’Algérie
- Pied-Noir : surnom donné aux Français d’Algérie

Chronologie :
- 1954 : début de la guerre d’Algérie
- 1958 : Putsch d’Alger
- 1961 : Putsch des Généraux
- 1962 : Accords d’Evian, fin de la guerre d’Algérie

La situation de l’Algérie en 1954


- « L’Algérie, c’est la France » (François Mitterrand, ministre de l’Intérieur, 1954) : un territoire administrativement assimilé au territoire métropolitain, mais où seuls les Européens et une infime minorité d’indigènes "assimilés" ont des droits politiques complets.
- Près d’un million de colons européens, les "Pieds-Noirs", sont installés en Algérie depuis plusieurs générations. Ils représentent près de 10% de la population.
- A la sortie de la guerre d’Indochine (1946-1954), l’armée française est humiliée, car vaincue à nouveau, mais elle a également tiré une grande expérience de sa lutte contre la guérilla Viet-Minh, qu’elle va appliquer en Algérie. Il est hors de question pour elle de subir un nouvel échec en Algérie.

Le déroulement du conflit


- Un conflit où le terrorisme et la guérilla sont les armes utilisées par le FLN
- Un conflit qui mobilise rapidement près d’un demi-million de soldats français, en majorité des appelés faisant leur service militaire
- Un conflit qui est aussi une guerre civile entre Algériens (FLN contre d’autres partis nationalistes, nationalistes contre Harkis)
- Un conflit qui divise les Français et qui pousse une partie des Européens d’Algérie dans le terrorisme (OAS)
- Un conflit qui touche le territoire français (contrôle et répression de la population algérienne immigrée en France, terrorisme du FLN et de l’OAS)
- Un conflit source d’instabilité politique (Putsch d’Alger, Putsch des Généraux)

La résolution du conflit


- Le conflit prend fin avec les accords d’Evian (1962) qui reconnaissent l’indépendance de l’Algérie
- Malgré les dispositions des accords d’Evian, la population européenne d’Algérie est contrainte à l’exil en raison de la radicalisation de l’OAS ("politique de la terre brûlée") et du FLN ("la valise ou le cercueil"). Près d’un million de Pieds-Noirs quittent l’Algérie pour la France en 1962
- La mémoire du conflit reste aujourd’hui source de vives divisions entre la France et l’Algérie