accessibilité
|
Bandeau
Histoire et Géographie
Le blog d’histoire-géographie de Jérôme Bouffand
Descriptif du site
La fin des totalitarismes
Article mis en ligne le 21 mars 2019

par jbouffand
logo imprimer

L’éradication du nazisme en Allemagne

Le régime nazi s’effondre avec la défaite de l’Allemagne en 1945, qui s’accompagne de l’invasion du pays par les Alliés et du suicide de Hitler.

Le procès de Nuremberg et la naissance d’une justice internationale

Le tribunal de Nuremberg en charge de juger les criminels nazis marque la naissance de la justice internationale.


- Conférence de Potsdam (juillet-août 1945)
- Procès de Nuremberg (nov. 1945-oct.1946)
- Quelques dignitaires nazis jugés : Göring, von Ribbentrop, Speer,...
- Connaître la définition de : imprescriptible, crime de guerre, crime contre la paix, crime contre l’humanité

La dénazification de l’Allemagne

Dénazification:

La dénazification est une politique mise en place par les forces alliées occupant l’Allemagne dans le but de :
- détruire les structures politiques et militaires du régime nazi
- juger les membres du parti
- éliminer l’influence de l’idéologie nazie sur la population.

La dénazification passe par des actions pédagogiques aussi bien que par une répression judiciaire. Cependant, elle prend fin relativement vite en raison des multiples problèmes pratiques qu’elle soulève.

Gorbatchev et la fin de l’URSS

L’URSS s’effondre à la fin de la Guerre froide, malgré les réformes entreprises par Mikhaïl Gorbatchev.


- Election de Gorbatchev (mars 1985)
- Premières élections libres en URSS (1989)
- Effondrement du Bloc de l’Est (1989-1990)
- disparition de l’URSS (1991), démission de Gorbatchev (25 déc. 1991)

L’impossible restructuration de l’économie

Perestroika:

La Perestroïka (« Reconstruction », 1985-1991) est une série de réforme économiques et politiques lancées par Gorbatchev visant à relancer l’économie soviétique en la libéralisant partiellement. Elle démocratise également peu à peu la vie politique soviétique.

Face au délabrement économique de l’URSS, causé par les dépenses de la Guerre froide, Gorbatchev tente de relancer l’économie soviétique pour améliorer le niveau de vie de la population.

La Glasnost et les tentatives de démocratisation

Glasnot:

La Glasnost (« Transparence », 1986-1991) est une réforme accordant la liberté d’expression aux citoyens soviétiques.

Gorbatchev libéralise progressivement la société soviétique (liberté de la presse, élections libres), mais cela accélère en réalité la chute du régime soviétique.

L’effondrement de l’URSS

Les réformes économiques de Gorbatchev désorganisent l’économie soviétique : le niveau de vie de la population ne cesse de baisser. Les réformes politiques encourage l’indépendance des républiques fédérées de l’URSS, amenant sa disparition en 1991.
Contrairement au régime nazi, le régime soviétique n’a jamais fait l’objet de procès mettant en évidence ses crimes. Pour une partie des Russes d’aujourd’hui, Staline reste l’un des plus grands hommes d’Etat de leur histoire, et la chute de l’URSS leur paraît être une catastrophe majeure.


Dans la même rubrique