Bandeau
Histoire et Géographie
Le blog d’histoire-géographie de Jérôme Bouffand
Descriptif du site
Quelques exemples de mémoires de la Deuxième guerre mondiale
Article mis en ligne le 14 août 2018

par jbouffand
logo imprimer




La mémoire gaulliste de la guerre

La mémoire communiste de la guerre

La mémoire vichyste de la guerre

Les héros

  • En premier lieu, de Gaulle

  • Au second rang, les personnages emblématiques de la Résistance et de la France Libre comme les généraux Leclerc, de Lattre de Tassigny, Juin,...

  • Avant tout, le Parti lui-même

  • Les leaders du Parti communiste (Maurice Thorez et Jacques Duclos)

  • Les chefs des FTP comme Rol-Tanguy, chef de la résistance communiste parisienne, ou le Colonel Fabien

  • Pétain

Les martyrs (qui sont souvent aussi des héros)

  • Les leaders de la Résistance tués par les Allemands comme Jean Moulin, mais aussi Tom Morel (maquis des Glières)

  • Les résistants anonymes de l'AS tués par les Allemands, en particulier au maquis du Vercors et au maquis des Glières

  • Guy Môquet et les cinquante otages de Châteaubriant fusillés par les Allemands

  • l'ensemble des résistants communistes tués pendant la guerre (le PC se présente comme le « Parti des Fusillés »)

  • Pétain

Les traîtres

  • Le régime de Vichy et ses dirigeants, les membres de la Milice, tous les collaborateurs, les engagés volontaires dans l'armée allemande (LVF), les travailleurs volontaires en Allemagne

  • Les dirigeants communistes sont considérés comme ayant une action trouble et sujette à caution, bien que les résistants de base soient considérés comme des camarades de combat.

  • Le régime de Vichy et ses dirigeants, les membres de la Milice, tous les collaborateurs, les engagés volontaires dans l'armée allemande (LVF), les travailleurs volontaires en Allemagne

  • Les dirigeants gaullistes sont considérés comme ayant une action trouble et sujette à caution, bien que les résistants de base soient considérés comme des camarades de combat.

  • Pierre Laval, chef du gouvernement, est souvent décrit comme le « mauvais génie » qui abuse de la vieillesse de Pétain pour mener la Collaboration

  • Les résistants gaullistes et communistes, rebelles à l'autorité de Vichy et qui profitent de sa chute pour accéder au pouvoir

  • Les Britanniques sont souvent considérés comme des traîtres (bombardement de Mers el-Kebir)

Les ennemis

  • Les Allemands

  • Les Allemands

  • Dans le cadre de la thèse du « bouclier et de l'épée », les Allemands sont généralement considérés comme des ennemis dont Pétain cherche à préserver la France

  • les Alliés (Royaume-Uni, États-Unis, URSS) sont aussi considérés comme des ennemis (invasion de l'empire colonial)

Les lieux et événements symboliques

  • Les combats de la France Libre (Koufra, Bir-Hakeim, les combats du Mont-Cassin, la libération de Paris) et des maquis (Glières, Vercors)

  • L'appel du 18 juin, le Serment de Koufra

  • La libération de Paris, les maquis du Limousin

  • Le procès de Pétain en 1945

  • Sa détention à l'île d'Yeu de 1945 à 1953

Les objectifs de cette mémoire

  • Justifier des ambitions politiques après la guerre en montrant le rôle central joué par la résistance gaulliste face aux Allemands et à Vichy

  • Justifier des ambitions politiques après la guerre en montrant le rôle central joué par les communistes face aux Allemands et à Vichy

  • Réhabiliter la mémoire de Pétain et du régime de Vichy, en faire un régime qui a cherché à lutter contre les Allemands (thèse du « bouclier »).