accessibilité
|
Bandeau
Histoire et Géographie
Le blog d’histoire-géographie de Jérôme Bouffand
Descriptif du site
Mustafa Kemal "Atatürk"
Article mis en ligne le 3 avril 2019
dernière modification le 30 mars 2020

par jbouffand
logo imprimer

Né en 1881, Mustafa Kemal est au début de la Première guerre mondiale un officier d’état-major de l’armée ottomane. Il se distingue lors de la bataille des Dardanelles où ses troupes bloquent le débarquement franco-britannique. Il connaît alors une rapide progression hiérarchique et finit la guerre comme général.
Profondément nationaliste, Mustafa Kemal est hostile au traité de Sèvres, signé en 1920, qui démembre l’empire ottoman et ampute le territoire turc au profit de la Grèce, de la France, du Royaume-Uni, de l’Italie, de l’Arménie, et même d’un éventuel Kurdistan.

Source : www.areion24.news

Mustafa Kemal organise alors un mouvement nationaliste dissident, à la fois en lutte contre le gouvernement central du sultan Mehmed VI et contre les forces de l’Entente débarquées sur le territoire turc. Il parvient à renverser le sultan, puis à repousser les Grecs, les Britanniques et les Français hors d’Asie Mineure, puis à imposer une révision du traité de Sèvres (traité de Lausanne, 1923). Il peut alors mettre en place en Turquie une république laïque occidentalisée dans les frontières qui sont encore les siennes aujourd’hui.

Sous la direction de Mustafa Kemal, la Turquie est ainsi le premier pays du Proche-Orient à contrecarrer la domination occidentale qui s’étend sur la région après la chute de l’empire ottoman. En créant un Etat national turc aux dépens des minorités grecques (chassés), arméniennes (en partie exterminés) et kurdes (soumis par la force), Mustafa Kemal assure la stabilité de la Turquie qui semble alors largement échapper aux guerres et conflits qui déchirent la région jusqu’à aujourd’hui.

Portrait de Kemal Atatürk, date inconnue


Dans la même rubrique